Histoire Erotique


Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Dernier acte avec mon neveu

J'ai toujours fait en sorte que mes fantasmes basculent vers la réalité.Mon neveu l'avait bien compris.

Proposée le 8/06/2016 par nadettedu69

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Hôtel
Type: Histoire vraie

Cela fait maintenant trois semaines que je suis sans nouvelles de mon neveu Christophe.

Ah oui, pour ceux qui n’ont pas lu mes récits précédents et qui ne me connaissent pas : Je m’appelle Bernadette, l’histoire que je vous raconte s’est passée il y a quelques années, lorsque j’avais la quarantaine. A cette époque, certains évènements ont fait que j’ai eu l’occasion de faire l’amour avec mon neveu Christophe. Nous avons pris du plaisir ensemble une première fois dans son petit appartement que ses parents lui ont cédé, puis, quelques mois plus tard, nous nous sommes revus dans son studio étudiant cette fois. Et justement, c’est à l’issu de cette deuxième fois que je n’avais plus de nouvelle de lui depuis trois semaines.

Trois semaines pendant lesquelles, régulièrement, le soir dans mon lit, j’avais une pensée pour lui, je me remémorais nos ébats et c’est naturellement que je portais ma main gauche sur mes seins et les doigts de mon autre main entre mes lèvres humides jusqu’au soulagement ultime.
Je ne sais pas encore aujourd’hui pour quelles raisons, à cette époque, j’ai été obsédée par cette relation. Certains diront que cela vient du fait qu’il s’agissait d’une relation interdite, une relation dangereuse vis-à-vis de notre entourage et de nous-même. Ou bien était-ce tout simplement parce que j’étais célibataire à cette période de ma vie ? Et qu’il était très agréable pour une femme de quarante ans de faire l’amour à un charmant « petit jeune ».

Pourquoi ce silence ? N’osait-il plus m’appeler ?, pourtant, c’est lui qui m’a relancé la dernière fois. Ou bien avait-il rencontré une fille, avait-il alors oublié sa tante ? Toutes ses questions sans réponses et mon désir persistant de pouvoir prendre à nouveau du plaisir avec lui.
Il faut oser ! Telle est ma devise : J’ai tenté un premier appel téléphonique à son appartement le dimanche soir vers 18h, je savais qu’à cette heure-ci, il n’avait pas encore pris la route en direction de son logement étudiant. Je n’ai pas obtenu de réponse à cet appel, mais mon insistance a payé. C’est vers 19h30 que j’ai pu entendre sa voix au bout du fil et de ce qu’il m’en a dit, j’avais eu de la chance car il s’apprêtait à partir.
Après avoir échangé quelques phrases et questions classiques, je suis allée droit au but. Je lui ai exprimé mon désir de le revoir et j’ai été très heureuse de savoir qu’il en était de même pour lui. Pour assurer un maximum de discrétion, du moins tel était mon argument, je lui ai proposé une nuit à l’hôtel, ce qu’il a accepté. En réalité, l’hôtel c’était pour moi le moyen d’aboutir à l’un de mes fantasmes, je souhaitais passer une nuit entière avec lui pour pouvoir me réveiller à ses cotés. Nous étions tous les deux impatients de cette nouvelle rencontre, c’est donc tout naturellement que nous avons convenu de nous revoir le samedi soir suivant. Je vous passe les détails de mes plaisirs solitaires les quelques soirs qui nous séparaient de cette nouvelle rencontre…
Toujours par précaution et discrétion, j’ai choisi une chaine d’hôtel qui se situait à quelques kilomètres de chez nous. Nous devions nous retrouvé à l’entrée du parking dès samedi 20h.Ce soir là je suis arrivée en avance et j’ai eu la surprise de voir que Christophe était déjà stationné à proximité du parking. J’en ai déduis son impatience.

La chambre était ce qu’il y a de plus simple, telles les chambres de ces chaines d’hôtel, mais l’essentiel y était : un lit double ! J’ai déposé mon petit sac de voyage sous le lit, sans dire à mon Christophe qu’à l’intérieur s’y trouvait une surprise : Un de mes gadgets préférés.

« Nadette, je sais que ce n’est vraiment pas raisonnable ce que nous faisons, et parfois, je me demande si je ne suis pas dans un rêve. C’est le fantasme de beaucoup de jeunes hommes de pouvoir faire l’amour à leur tante et moi, j’ai la chance de passer du fantasme à la réalité. Mais d’un autre coté, c’est perturbant de savoir que j’ai des relations sexuelles avec un membre de ma fam…»

« Chut, tais-toi, tu réfléchis trop, laisses toi aller, prends la vie comme elle vient, profites des bons moments qui s’offrent à toi, je suis ta tante, et alors !, c’est très bien, et comme tu le dis, tu peux réaliser un fantasme que peu de jeunes hommes ont la chance de pouvoir réaliser ! »

« Oui, tu as raison, j’ai une chance incroyable »

« Assez parlé, nous ne sommes pas venu pour blablater, je tiens à profiter de chaque instant, viens m’embrasser ! »

Debout, collés l’un contre l’autre, je percevais très nettement la rigidité de son sexe contre mon ventre au travers de nos jeans. Je constatais qu’il était de plus en plus entreprenant à chacune de nos nouvelles rencontres. Il serrait mes deux fesses dans chacune de ses mains ce qui me laissait peu d’espace pour glisser ma main entre nous pour pouvoir frotter son bâton par-dessus son jean. Mais je savais ce qu’il attendait, et je n’allais pas lui laisser le temps de me le demander. Je me suis dégagée de cette emprise pour me mettre à genoux devant lui. Je le fixais du regard, ses yeux brillaient, il serrait sa lèvre inférieur avec ses dents, il savait ce que je m’apprêtais à lui faire subir.
Sans mots, j’ai déboutonné son jean pour le retirer entièrement, son sexe droit faisait décoller largement son caleçon de son ventre. J’ai libéré sa tige en retirant également le dernier morceau de tissus qui me séparait de l’objet de mon désir. Son gland était luisant, je devinais son impatience du contact avec ma langue. Comme à l’accoutumé, j’ai pris soin de bien dégager son gland en maintenant fermement la peau de son sexe à sa base avec deux de mes doigts. Je prenais volontairement mon temps pour le faire patienter encore avant ce premier contact chaud et humide. Toujours sans aucun contact de mes lèvres et de ma langue, je m’amusais à lui faire ressentir mon souffle tout en respirant son odeur légèrement forte. Il a fini par poser ses deux mains sur ma tête pour provoquer le contact, et c’est lorsqu’il a senti ma résistance qu’il s’est exprimé :

« Va y, s’il te plait, va-y, je n’en peux plus, c’est trop dur d’attendre ! »

J’ai englouti au maximum sa tige pour positionner son gland au plus profond de ma gorge pour le faire ensuite ressortir très lentement tout en serrant mes lèvres autour de ce bâton. C’est après trois allez-retour sur ce modèle que je l’entends :

« Oh Nadette, c’est terriblement bon, tu fais vraiment ça très bien ! »

Il était déjà dans tous ses états, et je ne souhaitais pas le faire venir de suite. J’ai donc à nouveau pris mon temps pour dessiner le pourtour de son gland avec le bout humide de ma langue en prenant soin de ne pas m’attarder sur son frein afin de ne pas recevoir trop tôt sa semence. A chaque rotation de ma langue son visage se crispait de plus en plus, la pression de ses mains se faisaient insistantes sur ma tête, mais je maintenais ma résistance.

« Nadette je n’en peux plus, j’ai besoin de me soulager, prends moi dans ta bouche, ne me fait plus attendre ! »

Pour seule réponse, j’ai mordillé sa verge sur toute sa longueur de haut en bas pour prendre ensuite chacune de ses boules à tour de rôle dans ma bouche. Je voyais bien qu’il n’en pouvait plus, mais ce soir j’avais envie de jouer avec son impatience.

«Désolé, tu jouiras que lorsque je l’aurai décidé ! »

Son gland bien gonflé laissait s’échapper un filet de liquide transparent, et la gourmande que je suis n’a pu résister à un petit coup de langue pour récupérer ce jus.

" C'est trop dur, s'il te plait met moi dans ta bouche maintenant !"

" Tu sais que si je veux je peux te faire durer aussi longtemps que j'en ai envie, rappelle toi lorsque j'ai serré ton sexe avec la ficelle !. Mais aujourd'hui je te fais durer par l'attente ! "

"J'aurai préféré patienter avec la ficelle, c'est moins dur !"

J'ai pris son sexe dans ma bouche et j'ai entamé une lente masturbation synchronisée avec une série de vas et vient au fond de ma gorge.Mais c'était sans compter que la pression de ses mains sur mon crane se faisait plus énergique, je ne pouvais plus résister. Il maintenait fermement ma tête immobile, prise dans son étau, il prenait désormais le contrôle de la situation en menant à son tour la cadence. Il me baisait la bouche tout comme si il était en train de me prendre la chatte. Il n'a évidemment pas tardé à lâcher son jus que je n'ai pu contenir totalement, une partie s'échappait et dégoulinait jusque dans mon coup.
Le temps qu'il reprenne ses esprits, je me suis déshabillée et installée sur le lit.Il me regardait, nue sur le lit et il souriait. Je devinais sa joie de l'instant. Il a lever son sweat avant de venir s'installer contre moi.

" Passes tes doigts sur ma chatte, moi aussi j'ai besoin d'être soulagée, voilà, lentement comme ça".

Après quelques minutes, il étais temps de passer à la vitesse supérieure.

"Tu as déjà utilisé des toys ?"

"Non, jamais"

"J'en ai mené un, il est dans mon sac, tu peux le récupérer ?"

Sans discuter, il m'a abandonné pour sortir de mon sac un gode te taille généreuse. L'expression de son visage marquait une certaine inquiétude.

"Qu'est ce qu'il y a, il ne te plait pas ?"

"Si, si, c'est juste qu'il est très gros"

Je me suis mise rire aux éclats.

"Mais ne t'inquiète pas, ce n'est pas pour toi, c'est pour moi !. J'adore avoir un sexe dans la chatte pendant qu'on me caresse avec la langue et comme ce soir nous n'avons pas la chance d'avoir un autre compagnon avec nous, j'ai pensé que tu pourrais utiliser ce jouet pour me mener au septième ciel."

Il s'est rallongé à mes cotés, je sentais déjà son sexe dur contre ma cuisse, il était évident que ce nouveau jeux l'excitait autant qu'à moi. Tout en m'embrassant il a positionné le gode à l'entrée de mon sexe et il l'a fait glissé jusqu'au fond de ma grotte.J'ai libéré un soupir de soulagement.

"Vas me caresser avec ta langue maintenant, et en même temps, tu fais de lents allers-retours jusqu'au fond avec le gode"

Sa langue était délicieuse, j'ai fermé les yeux et j'essayais de me concentrer pour faire durer ce plaisir aussi longtemps que possible.Il faisait ça très bien, j'aurai même pu penser qu'il avait une certaine expérience de ce genre de jeux. Il ne faisait que de brefs passages sur mon clitoris, sans doute pensait-il pouvoir se venger en me faisant languir à mon tour. C'est lorsqu'il a fait un nouveau passage sur mon bouton que j'ai maintenu sa tête avec mes mains de façon à ce qu'il garde la position. C'est sans aucune résistance qu'il a poursuivi cette caresse en rythme avec les vas et viens du gode au fond de mon sexe.Bon bas ventre frissonnait de plaisir, j'étais très proche de la jouissance, il était préférable que j'écarte sa tête de mon entre jambe pour ne pas craquer si tôt.

" Retire le gode un instant"

Je tortillais mon bassin, son majeur remontait et redescendait sur ma fente, sans la pénétrer, puis je le sentais écarter mes lèvres pour laper mon vagin ouvert. Je gémissais sous ces caresses. Il remontait vers mon clitoris, dur et dressé comme un petit obélisque. J’accompagnais la pénétration de deux de ces doigts en ondulant mes hanches, j'ai lâché un cri aigu d'extase, j'étais proche du point de non retour lorsqu'il a complété cette pénétration par des rotations de langues sur mon petit trou.Il s'y prenait comme un chef, il était attentif à mes réactions et pouvait deviner mes attentes.C'est lorsque j'ai senti une pression sur mon anus que j'ai compris qu'il avait repris le gode en main. Il a pu l'inséré sur une bonne longueur sans trop de difficulté.Je gémissais, je perdais totalement le contrôle. Quatre, peut-être cinq va et vient de ce jouet accompagnés de sa langue rigide et humide sur mon bouton ont eu raison de moi.Mes cris incontrôlables de plaisirs ont très certainement alertés nos voisins, mais qu'importe, j'étais totalement libérée de mon désir.
Il est venu s'allonger près de moi. Le temps de reprendre mes esprits, j'ai attrapé dans ma main son sexe qui était toujours aussi dur.

"C'était vraiment très bon, je me suis régalée, à en croire l'état de ton sexe, j'imagine que toi aussi ça t'a plu ?"

"Oui, c'est très excitant de découvrir des pratiques un peu différentes des actes classiques"

"Tu sais, ce que l'on vient de faire c'est rien comparé au sexe à plusieurs. Pour une femme, c'est très excitant d'avoir deux hommes rien que pour elle. Un vrai sexe dans la chatte avec une langue autour c'est encore autre chose, le plaisir prend une autre dimension. Nous sommes comme vous les hommes, lequel d'entre vous n'a jamais rêvé d'avoir deux femmes dans son lit ? "

"C'est clair que ça doit être le pied !"

"Si un jour tu en as l'occasion, ne l'a ratte pas, tu ne le regretteras pas, tu peux croire ta vielle tante !"

Tout en discutant de sujets orientés vers le sexe, je baladais un de mes doigts sur sa queue toujours aussi raide.Pour sa part, d'une main, il massait mes seins à tour de rôle.Ces quelques minutes de répits nous ont permis de retrouver une certaine vigueur et c'est tout naturellement qu'il est venu s'allonger sur moi pour faire pénétrer son sexe au plus loin dans mon ventre. J'ai ramener mes jambes dans son dos et nous voilà repartis pour un moment de plaisir intense.

Tout comme les fois précédentes, nous avons alternés actes sexuels et discussions coquines une bonne partie de la nuit. J'ai accepté chacun de ses désirs, je me suis abandonnée totalement à chacune de ses envies.
Le lendemain, au réveil, en fin de matinée j'étais heureuse d'avoir pu passer la nuit à ses cotés, j'avais en quelque sorte réalisé un de mes fantasmes : Passer une nuit avec mon neveu tel deux amants qui ont organisé une escapade discrète.

Nous avons quitté la chambre au alentour de midi, juste après un dernier enchainement de relations interdites.Peu de temps après cette nuit, j'ai rencontré mon compagnon, et Christophe une copine.Nous n'avons plus cherché à nous revoir.

Nadette


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Deuxième épisode avec mon neveu
Coralie 12: dernier épisode: arret des moteurs.
Un été avec une cousine
Mon pari avec Alessandra
L’initiation de Lan avec un homme mûr


Online porn video at mobile phone


baise a la campagnetextes erotiquehistoire de sexe ovidiehistoire de sexe avec ma belle merehistoire de sexe gratuittante neveu sexerecit erotiquehistoire de sexe(s)depucelage anal douloureuxbelle mere baise son gendrehistoire vraie de sexeplage erotiquehistoire coquinehistoire amateur de sexehistoire de sexe au lyceerecit xxxrecit erotique mere filshistoires sexehistoire de sexe streaming vfpapa m'enculehistoire de bondagerevebebe erohistoire de sexe incestehistoire de sexe collegehistoire de sexe avec belle mamanxstory voisinehistoire sexe cousinebaise colocatairebaise avec un inconnuhistoire de sexe candaulismehistoire de sexe comhistoires de sexesaction ou verite pornohistoire-erotiqueexhib fenetrehistoire erotique incesterecit fellationhistoire de sexe de femmehistoire de sexe mamielire histoire de sexerecits coquinsma femme m'enculehistoire de sexe frhistoire de sexe piscinehistoire de sexe maturevisite medicale nuhistoire de sexe parkingjeune puceau nuhistoire de sexe gangbangrecits gaynouvelles erotiqueshistoire de sexe a 3il encule sa voisinehistoires hardshistoire de sexe a la plagehistoire de sexe hhfhistoires erotiques illustreeshistoire de sexe mot crusexe erotiquehistoire de sexe avec photorecits hothistoire salopepucelle sexehistoire erotique et de sexehistoire de sexe avec ma niecehistoire de sexe chez le medecinrecits de fesseesrecits candaulistehistoire de sexe travestishistoire de vieille salopema fille me sucehistoire de sexe lesbiennes