Histoire Erotique


Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Click to Download this video!

Le sexe de mon meilleur ami

Le récit de la tension sexuelle naissante entre moi et mon meilleur ami. Histoire vraie.

Proposée le 10/11/2015 par Ayjack38

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: HH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Je vais vous raconter dans cette histoire la tension sexuelle naissante que je vis avec mon meilleur amis au moment ou je parle (donc peux être une suite pour bientôt).

Alors avant de commencer, je dois me présenter rapidement, dans cette histoire je ne divulguerais pas de nom, j'utiliserais pour parler de mon partenaire «lui».

Donc moi : 18ans, j'ai quelques formes avec quelques petits kilos en trop mais je suis assez grand, 1m87, brun, yeux marrons et, bon on y arrivera tôt ou tard de toute façon, 16cm.

Et lui, mon meilleur amis depuis plus de 7ans déjà, on s'était rencontré au collège, bien qu'il soi légèrement plus âgé que moi, il a 20 ans, nous avons toujours était très proches, très complice, des fois en un regard on se comprend instantanément, on se connaît trop.

Lui est un tout petit peu plus petit que moi, 1m85, par contre il est beaucoup plus élancé que moi, châtain clair et les yeux bleus.

Alors pour tout remettre dans l'ordre maintenant que vous pouvez nous visualiser, la tension sexuelle entre nous avais toujours été la depuis bien 3ans, mais plus sous forme de compétition, qui aurais la plus grosse, qui jouira le dernier, etc, ce qui nous mena plusieurs fois a se toucher ensemble ou a autre gages du genre.

Alors attention, petite précision, nous sommes tous les deux hétéros, nous jouons a ce jeu ensemble, mais aucun d'entre nous ne ressent une excitation pour d'autres hommes, c'est vraiment lui, car je sais que je peux avoir confiance en lui, que je sais qu'il apprécie ça donc je le fait par pure amitié, si j'y prend du plaisir ? Oui, mais parce que c'est lui, donc on peux dire Bi a la limite, mais jamais je n'irais vers un autre homme.

Don je reprend, un jour, nous étions chez moi, nous ennuyant a mourir, il me proposa un jeu, une partie de Dead or Alive sur sa console, et le perdant aurais un gage qu'il ne peux pas refuser.
On a donc commencer ce jeu, et petit a petit, je ne sais pas si c'était la chaleur dans la pièce du a mon radiateur déréglé ou la vue des poitrines généreuses des combattantes du jeu, mais les gages prièrent une tournure inattendue.

Très vite nous nous retrouvâmes nus l'un a coter de l'autre, a la vue de son sexe, pour la première fois depuis que je le connais, j'ai eu une étrange excitation, pourtant j'avais déjà vu son membre au par avant.

A la longue, je regardais plus son sexe que l'écran, et ça se vis a mon manche droit comme un i.

Il le remarqua, mais fis comme si de rien n'était et me donna mon gage : je devais me branler devant lui.

La situation m'excitais beaucoup, en je commençais donc a faire coulisser ma bite entre mes doigts, tout en gardant clairement son engin dans mon champ de vision.
Il ne tardât pas bander lui aussi, et je le vis se masturber aussi, nous nous sommes regarder droit dans les yeux pendant 10 secondes, avant qu'il me dise : Nouveau gage, maintenant, tu dois me branler moi.
J'étais un peu déboussolé, mais je ne fis pas prier, et pris son chibre en main, un bon 19cm, plus épais que moi, et elle penche un peu vers la droite.
Après quelques minutes de ce traitement j’approchai lentement ma bouche de son sexe pour le prendre en entier, quand son sexe me sperma 6 bonnes giclées dans la bouche et le menton avant que j'ai pu le sucer, j’étais déçu, mais d'un coté terriblement excité par sa semence, ce qui me fis d’ailleurs giclé moi aussi dans les secondes.

Après cela, nous n'avons pas été aussi proche pendant 1mois, du moins, pas au point de se branler et se sucer, mais il restais mon meilleur amis, et un jour chez lui, il me sortit : Si je bat ton record a ce jeu (un jeu mobile a la con), tu m’embrasse la teub ok ?
Immédiatement je dis oui avec un léger durcissement du ma queue, mais en lui disant que si je battais le sien (sur un autre jeu mobile a la con), c'était l'inverse.

Je devais partir a 6h de chez lui, mais il a battu mon record a 5h30, je me mettait donc a genoux pour lui embrasser le sexe, il ne bandait pas, se masturba quelques secondes et dis : Merde ça veux pas.
Sans le consulter je pris son sexe en main et commença a le branler et libérant ses burnes de son caleçon, il banda au bout de 5 secondes, j’étais victorieux et embrassais donc ce gland bien gonflé, mais je ne pouvais pas en rester la, je continuais de le branler après ça, 30 bonnes secondes passèrent avant que je ne puisse dire quelque chose.

Je peinais a articulais : J'ai envie de te sucer.
Il me répondis non, qu'il était trop tard que j'allais pas tarder a partir, et qu'il ne le sentait pas.
Je lui demanda donc quand il voudrais le faire ?
Il me répondis le week end prochain, quand je viendrais dormir chez lui.

Je repartait donc déçu et impatient d'être au week end prochain.

Mais rien ne sers de vous le raconter, en effet sur le coup, il avait changé d'avis, et ne voulais plus le faire, je pensais donc a abandonner toute chance d'avoir son pénis dans ma bouche un jour.

Mais une nuit ou il dormais chez moi 2 semaines plus tard, ou j'avais installer un matelas sur le sol pour lui a coter du mien, il s’endormit devant un film, sur le dos, je ne pu que remaquer qu'il avais une bonne grosse gaule, pire, son gland dépassais de son caleçon.

Pris d'un folle bouffé de chaleur, pour atteindre son membre en faisant le moins de bruit possible, j’envoyai d'abord mon pied tâter le terrain.
Je lui malaxa avec les orteils un bon moment, jusqu'à ce qu'il soi pris de convulsions, en effet, il me giclais sur le pied son sperme bien blanc et épais, avant de se retourner pour dormir.

Je nettoyais mon pied en avalant sa semence avant de faire de même.

La semaine suivante, nous étions en ville, enfin, petite très petite ville, dans un coin ou on était isolés pour éviter les policiers, car nous étions en train de fumer de l'herbe.

Quand tout a coup, sortit de nul part, pendant que je roulais un relaxanr, il me dis mot pour mot : Tu m'suce la bite s'il te plait ?

Mais n'y étant pas près, je ne pu rien répondre vite et il abandonna l'idée en disant : non laisse tomber oublie, et se focalise sur son téléphone cherchant de la musique pour détourner le regard.

Alors cette après midi la nous n'avions rien fait, mais maintenant, je sais qu'il a envie de ça aussi.

Le week end suivant, comme d'habitude, il viens dormir chez moi quand ce n'est pas l'inverse, et, dans la soirée, pendant qu'il jouait a la console assis en tailleur et moi allongé a coter de lui car j’étais un peu fatigué, dans le coltar, la main cherche le meilleur endroit ou se poser pour être bien calée, et d'un coup, même pas prévu a la base, elle se pose sur sa cuisse, sans réaction de sa part, se n'est pas la première fois qu'on se touche le corps, du a la fatigue, la défonce et tout simplement un très grande complicité.

Mais moi ça m'avais mis des idées dans la tête.
Au fur et a mesure j'avançais doucement vers son sexe emprisonné dans son caleçon.
Je pu alors lui tâter la queue a travers le tissu, avant qu'il ne vienne se gratter les parties, je pensait donc que tout était perdu, mais que je reposa ma main, je constata que le bout de sa bite dépassais par le coté, il a fais exprès ? Me demandais je donc.

Après avoir bien toucher son chibre, je me préparais mentalement au 2 épreuves qui arrivent :
Tout d'abord soulever sa queue pour en faire le tour avec ma main, puis le décalotté, si les deux passais, j’étais sur que je pouvait le sucer après.

La première étape se fais sans accros, je me lance pour le décalotté d'un geste ferme et doux a la fois,
ça ne manque pas, en une demi seconde, il passe de demi molle a bite bien bandée, il regarda son sexe bien droit avec le teint qui tournait au rouge puis continua de jouer pendant que je faisait des mouvements de va et vient avant de lui demander la chose fatidique, si je pouvait le sucer.

Il me dis a la fin du tournois, sur une jeu de combat ou il lui restait 2 combats.
Quand il a finis, il s'allongea sur le dos et me laissa champ libre, j'approchais ma bouche de cette bite tant désirée, l'embrassa, le lécha, puis le pris en bouche.

C'était la première fois, donc rien de vraiment fou, quelques gorges profondes quand j'en ressentait l'envie, puis a un moment, je sentit sa queue avoir des spasmes, je compris qu'il allait jouir, je garda donc son gland en bouche et le branla le plus vite possible, il se vida dans ma bouche, 8 longues giclées de son sperme salé se posent sur ma langue, que je m’empresse d'avaler, au même moment, je me jouissait dessus dans mon short, nous nous sommes relever, on a fumer une cigarette et je lui demanda si il avait aimer et si il voulais recommencer : il me répondit oui, je ne pouvait pas être plus aux anges.

C'est tout pour cette soirée, le reste reprend une semaine plus tard, quand on s'est retrouvé a 4, nous et deux autres amis a dormir dans une même tente, a la suite d'une soirée.

Tout le monde dors quand je sors de mon sommeil malgré moi, puis je me rend compte que en dormant, on avait pas mal bougé, je me retrouvais coller a lui, et les deux autre était de chaque cotés de nous, mais l'alcool et son corps m’ont achever, je commençais a lui caresser le corps, avant d'arriver a son short, ou je vois que mes caresses font leurs effet car il bande déjà bien malgré l'alcool.
Je fini au bout du compte avec son pénis dans la bouche, mais je sais qu'il était bien réveillé, quand j'ai fais une gorge profonde, j'ai senti son corps se relever pour s'enfoncer d'avantage mais ce n'est pas tout, a un moment, un autre amis a nous bougea pour se remettre en place, il s'empressa de rentrer son sexe dans son caleçon, et le ressortit quelques secondes plus tard, je finis par le faire spermer en le branlant, et j'ai ensuite nettoyer son chibre avec ma langue.

Et pour finir, je vais vous raconter ce qui s'est passer deux semaines plus tard, c'est a dire il y a 2 jours au moment ou je vous parle.

Je dormais chez lui ce soir la, et tout commença vers 2h du matin, quand nous sommes aller dormir dans son lit, un lit double, je fut pris d'un intense envie de bite une demie heure plus tard, et apparement, lui aussi.

Je le carréssais comme a l'habitude, mais un problème de taille se posais, la couverture, il avait une couverture une place seulement, et il avait froid, donc il l'avait pris, mais malgré ça, je réussi a sentir au toucher sa queue bien dur a travers le tissu de la couverture et de son short.

Je commençais a retirer très doucement la couverture quand d'un geste il l'envoya a ses pieds, déboussolé, je tripotais sa queue a travers son short et, comme avant, partit pour l'enlever doucement, et la, encore une fois, d'un geste, il laissa son chibre bien gonflé au l'air libre disponible pour moi, sans un mot.

Je l'attrape aussitôt et le branle doucement, avant de m'approcher et de commencer a le sucer.
Je remarque qu'il bouge beaucoup plus que les dernière fois, il commence a être bien a l'aise avec moi et notre attirance l'un pour l'autre, la suite va le confirmer grandement.

Je commence a lui faire une gorge profonde, mais cette fois, plus que de se relever, il s'enfonce littéralement lui même dans ma gorge, je réussit a la prendre en entier pour la première fois.
Je continu a le sucer quand il réalise a moitié un de mes fantasme, il me baise la bouche, gentiment, mais il me baisse la bouche, sa queue coulisse entre mes lèvres sans que j'ai a bouger, mon fantasme serait qu'il le fasse violemment, j'y ai déjà réfléchis, et j'aimerais vraiment qu'il me traite comme son objet sexuel, qu'il me bifle, qu'il me parle cruement et me gicle ou il veux comme il le veux.

Revenons en a l'histoire, a un moment donné, je sens qu'il bouge son bras, je libère donc ce dernier et je vois sa main attraper son manche et commencer a se branler vite, je jouis, il se branle pour gicler dans ma bouche, je garde son gland en bouche tout en forçant sur son frein avec ma langue, et je lui fais une dernière gorge profonde, je la prend encore en entier, et une fois son chibre au fond, je sens une dose de sperme aller droit dans ma gorge, je recule ma bouche mais garde sa bite dedans, il ne se branle plus, il laisse l'excitation faire le reste, et il me jouis 6 autres giclées dans la bouche, mais des plu grosses que la dernière fois, je galère a tout contenir dans ma bouche, il n'a pas du se branler depuis un moment.
Je continu de le sucer après avoir avaler pour le finir en douceur, au bout d'1 minute, il ne débande toujours pas, surpris je lui dis : Tu veux que je continu ?
Ce a quoi il répond : Non c'est bon.

Après cela, encore beaucoup trop excité, je sors mon sexe bien dur, ayant déjà jouis, j'avale les quelques goûtes au bout de mon sexe avant de me branler frénétiquement, de rejouir, et de ré avaler.

Voila ce sur quoi on a finis, mais maintenant j'en suis sur, ça va aller plus loin, on va être plus proches, plus complices, et on va pouvoir se lâcher totalement, j'aimerais beaucoup essayer la faciale par exemple.

A suivre:)


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
"a la vue de son sexe, pour la première fois depuis que je le connais, j'ai eu une étrange excitation, pourtant j'avais déjà vu son membre au par avant" Faudrait se décider, tu l'avais vu avant sa queue ou pas???? Histoire vraie... ben oui....
Posté le 25/03/2017

Anonyme
C est bien
Posté le 14/02/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Un séjour inoubliable chez mon meilleur ami
E sexe
La découverte de la vie...et du sexe
Rencontres du troisiéme sexe,
La découverte du sexe, suite


Online porn video at mobile phone


baise sur le chantiersexe chez le gynecohistoire cochonne de sexejeux erotique gratuithistoire de sexe infideletextes erotiqueshistoire de sexe mamiebaise entre copinehistoire de cul sexehistoire de de sexepunition sexhistoire d echangismeechangisme entre amisje baise avec ma tantehistoire de femme soumisedepucelage douloureuxhistoire de sexe vieux avec jeunehistoire sexysodomie erotiquerecit dominahistoire de sexe pucellesodomie erotiquerecit salopehistoires de sexe menuhistoire erotique beurettehistoire de sexe interracialsexe camping carrecit erotiquehistoire de sexe plan a 3recit dominax-erotiquehistoire de sexe illustreebander chez l'osteopathehistoire de sexe cocuhistoire de sexe film xhistoire erotique et de sexebranler un inconnurecits candaulisteshistoire de sexe mere filsechangisme entre amishistoire erotique mere filsbaise avec le voisinrecit erotique zoophilierecits gaysrecits gayhistoire de sexe mere filshistoire de sexe chaudhistoire de sexe incesthistoire sexe tabouhistoire de sexe punitionsoumis a sa femmecomment je suis devenue une putainelle baise avec le voisinrecit erotique illustreescort de luxesexe chez le docteurhistoire de sexe bdsmrecit erotiquevoisine enculeedepucelage vaginalhistoires de cul en famillemon mari est cocuune histoire de sexe gayhistoire de sexe adoskuatdepucelage anal gayhistoire erotique soumisehistoire de sexe gratuitma femme en gangbanghistoire courte de sexehistoire de sexe jerem 19histoire erotique cousinerecits erotiquesexe chez le docteurhistoire de sexe non consentementhistoire de sexe bima femme veut une grosse bitehistoire de sexe baby sitter